La Fontaine Sainte-Emme

En savoir plus / Les Poèmes / La Fontaine Sainte-Emme

La Fontaine Sainte-Emme

Le cortège parvint au lieu dit le Grand Pré 
Et s'arrêta non loin d'une source. L'Abbesse 
Dit qu'on attendrait là le corps de la princesse. 
On reprit les versets plaintifs d'un chant sacré. 

Le corbillard parut quelques instants après. 
Berthe ne put alors refouler sa détresse 
Et voulut prodiguer une ultime caresse 
A son enfant, victime d'un prince exécré. 

Et, tandis qu'en pleurant la regardait sa mère, 
Emme pâle et glacée entr'ouvrit sa paupière, 
Sourit, ...et pour toujours s'endormit de nouveau... 

Depuis on vient prier au bord de la fontaine, 
En pieux souvenir d'Emme, la sainte Reine, 
Et pour les yeux souffrants on y puise de l'eau

Jules Garçon, Le Poète Ternésien, dit le "Tervanic", mort pour la france en Novembre 1918 - tiré de "Le Poème du Ternois"

Site de Ternois Moteurs Loisirs, spécialiste agricole, motoculture et automobile